Le Lipomodelage en Chirurgie Réparatrice : 2 nouveaux Codes pour la prise en charge par l’assurance Maladie

Le lipomodelage du sein est enfin reconnu par l’Assurance Maladie, et l’Union Nationale des Caisses d’Assurance Maladie, par une décision du 24 juillet 2017, a émis deux codes concernant cette intervention, intitulée dans la CCAM : Autogreffe de tissu adipeux au niveau sein (QEEB317, QEEB152). Il s’agit d’un progrès important pour les patientes qui bénéficieront d’une chirurgie réparatrice avec l’utilisation du lipomodelage du sein et des transferts graisseux au niveau des seins.

Le lipomodelage du sein a bouleversé les indications de la chirurgie réparatrice du sein. Nous avons développé cette technique en 1998, et progressivement exploré les différentes indications de cette intervention. Il est maintenant acquis qu’il s’agit d’une technique indispensable en reconstruction mammaire, dans le traitement des séquelles du traitement conservateur du sein, et dans le traitement des malformations du sein.

Suite à une expertise de l’HAS (janvier 2015), qui a confirmé l’efficacité remarquable de cette technique, sa fiabilité, et sa sécurité, l’Assurance Maladie a mis en place deux codes spécifiques pour le lipomodelage du sein, appelé dans la CCAM : autogreffe de tissus adipeux au niveau du sein. La décision, en date du 24 juillet 2017, de l’Union Nationale des Caisses d’Assurance Maladie,  relative à la liste des actes et prestations pris en charge par l’Assurance Maladie est parue au Journal Officiel n° 0203 du 31 août 2017. En conséquence, cette décision permettra d’appliquer ces codes à compter du 1ér octobre 2017.

Les indications sont les cas thérapeutiques dans le cadre de la chirurgie réparatrice du sein, reconstruction mammaire après mastectomie partielle ou totale ; asymétrie majeure nécessitant une compensation dans le soutien-gorge ; syndromes malformatifs (seins tubéreux et syndrome de Poland). Une formation spécifique est requise pour utiliser ces codes, et nécessite, en plus de la formation initiale pour les médecins n’ayant pas été formés à cette technique durant leur cursus, une formation spécifique. Il va de soi, que les actes à visée esthétique, ne peuvent pas être facturés à l’Assurance Maladie.

Les deux codes sont QEEB317  pour l’ Autogreffe de tissu adipeux au niveau du sein de moins de 200 cc, remboursée 128 euros, et 118 euros pour le médecin anesthésiste ; et le code QEEB152  pour l’Autogreffe de tissu adipeux au niveau du sein égale ou supérieure à 200 cc, acte remboursé sur la base de 302 euros, et 145 euros pour le médecin anesthésiste.

En tant qu’initiateur, pionnier, puis promoteur de cette technique, nous nous réjouissons de ces codes qui clarifient la prise en charge de cette intervention par l’Assurance maladie, car cette intervention a constitué un progrès majeur pour les patientes en chirurgie réparatrice du sein. La mise en place de la technique a eu lieu dans notre équipe en 1998, et après de nombreux obstacles qu’il a fallu contourner ou franchir, et après de nombreuses études scientifiques réalisées prouvant la validité, la sécurité et l’apport majeur de cette technique, nous sommes vraiment très heureux que l’Assurance Maladie ait enfin reconnu l’apport de cette intervention, et ait mis en place un remboursement spécifique, ceci grâce à l’implication et la contribution fortes de toutes les instances professionnelles du Directoire des chirurgiens Plasticiens, et des experts  qui ont participé aux évaluations. Nous les remercions chaleureusement pour leur travail et leur soutien pour obtenir ce succès pour les patientes et la profession des Chirurgiens Plasticiens. Nous regrettons cependant que le remboursement soit aussi faible, largement au-dessous du prix de revient. Cela est probablement dû à des contraintes budgétaires  que l’on comprend bien. Le budget de la santé, du fait de la démographie et du fait des progrès de la médecine, devrait croître chaque année de 4% par an pour simplement équilibrer le budget, or le budget alloué pour la santé est malheureusement contraint à 2,5% d’augmentation par an ; ce qui entraine, de fait, une non réalité dans la prise en charge des actes. Il est dommage que la chirurgie plastique et réparatrice soit toujours une variable d’ajustement, dans ces problèmes de contraintes budgétaires. Ce remboursement assez faible obligera, en pratique libérale, aux « dépassements d’honoraires » (qui sont en fait des honoraires justes, correspondant au travail réalisé) et donc, augmentera d’autant le reste à charge pour les patientes. En pratique hospitalière, il entraine une activité peu rémunératrice, qui peut pénaliser les services hospitaliers de chirurgie plastique et reconstructrice, déjà peu nombreux. L’apport majeur de la Chirurgie Réparatrice, à la santé physique et psychologique de nos patientes et au bien-être et au bonheur de nos semblables, devrait être mieux connu et plus justement évalué.  C’est probablement à nous, Chirurgiens Plasticiens, de mieux faire connaitre notre travail, ainsi que l’impact et  la puissance thérapeutiques de nos interventions, afin que la Société (et donc l’Assurance Maladie) considère plus justement notre travail, que, fort heureusement,  les patientes apprécient beaucoup.

Quoi qu’il en soit, nous devons nous réjouir et féliciter les décideurs pour la mise en place de ces deux codes, qui représentent une très bonne nouvelle pour nos patientes.

 

Dr Emmanuel DELAY

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. In quis vehicula odio, efficitur elementum purus. Donec ac dui ultrices, maximus odio sit amet, rutrum ipsum. In sit amet cursus diam. Sed laoreet justo quis velit molestie mollis. Praesent dui urna, consectetur quis facilisis id, euismod in ex. Sed ultrices, diam ut vestibulum elementum, leo metus lobortis augue, fermentum eleifend leo eros nec justo. Nulla vestibulum aliquet est.

Nam maximus sit amet eros at ornare. Suspendisse tempor varius dolor, ut scelerisque quam tempus ut. Etiam eleifend sapien id sodales elementum. Pellentesque imperdiet, ante ac maximus ultrices, augue dui commodo risus, id placerat ligula nulla sit amet ipsum. Fusce aliquet malesuada mattis. Nam lobortis sem eu arcu iaculis condimentum. Donec tempor, nulla at varius feugiat, lorem lacus scelerisque tortor, sed ultricies purus risus vitae massa. Maecenas efficitur scelerisque ultrices. Maecenas nisi justo, vestibulum eu mollis ut, molestie et sem. Suspendisse potenti. Nam at pharetra mi. Vestibulum sed pretium ipsum. Mauris id risus eget velit blandit lobortis.

Maecenas dapibus, eros scelerisque molestie dignissim, turpis justo aliquam lacus, et pharetra mi arcu ac neque. Vivamus faucibus massa at scelerisque blandit. Aliquam non lacus euismod, efficitur leo ut, aliquam quam. Donec nec aliquam nulla. Duis non eleifend elit. Aliquam erat volutpat. Praesent vitae interdum nulla. In accumsan velit est, non dignissim enim malesuada sit amet. Maecenas facilisis at eros ac accumsan. Aenean nisi lorem, volutpat quis consequat et, sodales in lacus. Pellentesque viverra diam lacus, nec posuere eros congue eget. Integer rutrum magna arcu, sed aliquam turpis dictum faucibus. Vivamus ac lectus venenatis, ultrices ipsum id, tincidunt nisi. Sed consequat augue id mi accumsan, eu tincidunt velit elementum. Phasellus interdum tellus in erat blandit, vel bibendum diam facilisis.

Aliquam erat volutpat. Nulla varius elit augue, vel ultricies risus fringilla sit amet. Curabitur id quam massa. Cras fermentum nisl eu est malesuada, vel pharetra felis lobortis. Donec magna magna, pretium eu laoreet at, pellentesque quis elit. Aenean in gravida dolor. Vivamus ut ornare nibh. Nulla in condimentum ligula. Donec porta luctus turpis. Nullam quam quam, interdum non arcu volutpat, consequat bibendum dolor. Curabitur vestibulum lectus sed leo ultricies molestie. Suspendisse gravida dolor ac urna varius placerat. Duis in felis quis dui porttitor cursus.

Chirurgie maxillo-faciale

L’école de chirurgie maxillo-faciale de Lyon est réputée depuis de très nombreuses années. Les services hospitalo-universitaires actuels (service de chirurgie maxillo-faciale du Centre Hospitalier Lyon Sud -dirigé par le Pr Pierre BRETON et par le Pr Pierre BOULETREAU-, et le service de chirurgie maxillo-faciale de l’Hôpital de la Croix Rousse -dirigé par le Pr Arnaud GLEIZAL-) sont dynamiques et ont formé des élèves de haut niveau, si bien que Lyon est une des références nationales de la chirurgie orthognatique, et de la chirurgie maxillo-faciale complexe.

Concernant les reconstructions mandibulaires par transferts osseux libres (principalement le transfert libre de péroné vascularisé), le Centre Hospitalier Lyon Sud avec le Pr BRETON, l’hôpital de la Croix Rousse avec le Pr GLEiZAL et le Pr MOJALLAL, et le Centre Léon Bérard avec dans notre Département de Chirurgie et dans notre équipe au Centre Léon Bérard, pratiquent une chirurgie d’excellence, permettant de prendre en charge ces cas complexes dont la prise en charge est principalement hospitalière.

Chirurgie des brûlés

Lyon a une tradition d’excellence dans ce domaine depuis de nombreuses années puisque le Dr Pierre COLSON a fondé en 1952, le premier centre de traitement des grands brûlés d’Europe continentale, et a été un véritable de pionnier dans ce domaine Quelques années plus tard, le service des Hospices Civils de Lyon était créé grâce aux fondateurs dont le Dr André GATE. Ces deux centres des brûlés ont récemment fusionné en un grand centre appelé Centre Pierre Colson, qui vient d’être inauguré à l’hôpital Edouard Herriot. Ce centre, dirigé par le Pr Fabienne BRAYE (pour les HCL) et le Dr Delphine VOULLIAUME (pour l’hôpital St Luc – St Joseph), représente le premier centre européen en termes de nombre de patients « grands brûlés » traités. Ce centre mène également des recherches reconnues sur l’épiderme de culture et sur le derme artificiel. Le traitement des séquelles de brûlures est également une activité reconnue dans les services de chirurgie plastique de ces deux hôpitaux.

Chirurgie esthétique du sein

Concernant la chirurgie esthétique du sein, Lyon est également aux premières places. S’agissant de l’augmentation mammaire par prothèse, j’ai co-dirigé en 2005, le rapport de la Société Française de Chirurgie Plastique consacré aux prothèses mammaires et participé dans cet ouvrage à une dizaine de chapitres visant à l’amélioration de cette chirurgie d’augmentation. Afin d’améliorer les résultats de la chirurgie esthétique du sein, j’ai également développé en 1998 la technique du lipomodelage du sein, qui consiste à transférer la graisse en excès provenant d’une autre région vers la région mammaire. Cette technique a connu un développement important et est actuellement largement utilisée de par le monde. Nous avons réalisé de nombreuses formations et congrès, nationaux et internationaux, pour apprendre aux chirurgiens comment l’utiliser au mieux. Concernant la chirurgie de réduction du sein, nous avons mis au point des variantes techniques, comme l’utilisation du lambeau glandulaire postérieur, qui vise à donner un joli bombé à la partie haute du sein, lors des chirurgies de réduction avec cure de ptose. Enfin, la réputation lyonnaise concernant les cas difficiles de reprises d’une chirurgie esthétique du sein, nous a fait prendre en charge de nombreux cas complexes de résultats insuffisants ou de complications d’une chirurgie esthétique du sein, nous permettant ainsi d’acquérir une expérience très intéressante et reconnue dans ce domaine.

Chirurgie reconstructrice du sein

Depuis 1991, nous menons des recherches structurées sur le thème de la chirurgie reconstructrice du sein, ce qui nous a conduits à réaliser de nombreuses publications qui nous a permis d’acquérir une réputation dans ce domaine. La Reconstruction Mammaire Autologue a été un de nos thèmes principaux. Nous avons mis au point en 1993, la technique du lambeau de grand dorsal sans prothèse qui a apporté une avancée importante en chirurgie reconstructrice du sein. En 1998, nous avons mis au point la technique du lipomodelage du sein qui est, actuellement, une technique très largement utilisée en reconstruction du sein, que ce soit en complément des prothèses ou en complément des reconstructions purement autologues. L’utilisation du lipomodelage exclusif pour reconstruire le sein a été également une des interventions que nous avons mise au point, et dont nous avons précisé les indications. Une autre intervention que nous avons mise au point a été la reconstruction autologue par lambeau pectoro-mammaire, qui permet d’utiliser une partie du sein hypertrophié, controlatéral pour reconstruire le sein qui a eu une mastectomie. Les travaux les plus récents que nous avons menés, et l’évolution la plus récente est le lambeau de grand dorsal à cicatrice courte, qui donne des résultats d’une très grande qualité avec une cicatrice courte. Cette technique devrait se développer dans l’avenir et devenir le « gold standard » en reconstruction mammaire autologue.

Chirurgie de la silhouette et correction des séquelles d’amaigrissement

Lyon a une très grande réputation dans le domaine de la chirurgie de la silhouette, et des séquelles d’amaigrissement. Ce sujet avait été développé, il y a déjà de nombreuses années par le Dr Charles-Louis MASSON, puis cette activité a été développée de façon remarquable par le Dr Jean-François PASCAL qui est un chirurgien reconnu dans le monde, pour le traitement des séquelles d’amaigrissement. Ses travaux sur les séquelles d’amaigrissement, en particulier sur les différentes techniques de bodylift, font référence.

Chirurgie plastique générale complexe

Lyon est également un pôle d’excellence de la chirurgie plastique générale complexe, et les services, comme le service de chirurgie plastique de la Croix Rousse, avec l’équipe du Pr MOJALLAL et du Pr Braye, ou notre service de chirurgie plastique générale au Centre Léon Bérard (dans le cadre des séquelles, ou des exérèses tumorales larges), ont une large expérience dans ce domaine, et reçoivent des patients provenant venant de très loin.

Chirurgie esthétique de la face

Concernant la chirurgie esthétique du nez, Lyon est un pôle d’excellence de ce type de chirurgie. A l’hôpital de la Croix Rousse, le Pr Ali MOJALLAL, a développé un pôle d’excellence en rhinoplastie, permettant la formation des internes de la spécialité, la prise en charge de cas secondaires, et la réalisation de travaux scientifiques sur ce sujet. S’agissant de la chirurgie du rajeunissement facial, Lyon a une tradition d’excellence avec des chirurgiens qui nous ont précédé, comme le Dr Frank TREPSAT, le Dr Bernard DESSAPT, le Dr Jean-Louis FOYATIER et le Dr Hugues GIFFON. Nous dirigeons actuellement le rapport 2017 de la Société Française de Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique (SOFCPRE) consacré au « Renouveau des liftings cervico-faciaux ». Ce travail d’importance devrait permettre de continuer dans cette tradition d’excellence des liftings cervico-faciaux à Lyon.

Informations

Adresse du cabinet
50 rue de la république, 69002, Lyon

 

Téléphone
04 72 56 07 06

 

Site internet
http://www.emmanueldelay.fr

Unité de Chirurgie Plastique et Reconstructrice

Adresse
28 rue Laennec – 69008 Lyon

 

Téléphone
04 78 78 51 29 (Dr Delay)

 

Site internet
http://www.centreleonberard.fr

Contact de la Clinique Charcot

Adresse
51-53, rue du Commandant Charcot – 69110 – Sainte-Foy-lès-Lyon

 

Téléphone
04 72 32 68 68

 

Site internet
http://www.clinique-charcot.fr